Requiem pour une apache

Requiem pour une apache

Gilles Marchand

Forges de Vulcain

  • par (Libraire)
    13 octobre 2020

    Une ode à la différence

    Il nous avait enthousiasmés avec le multi-récompensé "Une bouche sans personne" avant de confirmer l'essai avec son "Funambule sur le sable"... Gilles Marchand revient plus en forme que jamais dans ce livre emballant, "Requiem pour une apache". Le titre en lui-même est déjà toute une poésie. Car lorsqu'on évoque cet écrivain, c'est bien de poésie dont il faut s'emparer. De fantaisie, de douce folie... On y redécouvre ses influences : Boris Vian bien sûr, mais aussi Romain Gary ou Georges Perec. Dans ce "Requiem", on trouve une fantaisie disais-je, une invention à chaque page. Les personnages qui peuplent ce roman sont tellement attachants que leur histoire, douce amère, nous fait du bien, nous ravigote, bref nous captive. L'héroïne Jolène n'est pas la plus belle, ni forcément la plus sympa, mais lorsqu'elle arrive dans l'hôtel du proprio nommé Jésus (NDLR il a osé !), elle se sent accueillie... Hôtel ou pension de famille ? Les résidents qui le peuplent sont un ancien catcheur, un couple à la Bonnie and Clyde, une représentante qui ne jure que par les encyclopédies qu'elle vend pour changer le monde, un chanteur ex pop star en voie de ringardisation... Mais chut, j'en ai déjà trop dit. Vous aurez compris qu'il faut plonger tête première dans cette lecture foisonnante qui a constitué, pour moi, un immense coup de coeur.


  • par (Libraire)
    28 septembre 2020

    Une révolution poétique

    L'apache, c'est une fille discrète, banale, qui vit en toute transparence.
    On l'appelle Jolene, mais ce n'est pas son vrai nom, personne ne le connait. Elle le tient de la chanson "Jolene" de Dolly Parton qu'elle aime passer sur le JukeBok d'un bar d'Hôtel.
    C'est d'ailleurs un hôtel particulier puisque les voyageurs sont des résidents. Un ancien chanteur, un ancien catcheur, un couple à la Bonnie&Clyde, toute une foule de "désaxés" vivent ici en harmonie. Jusqu'à l'agression d'un employé du gaz, et Jolene qui ose enfin exister et dire non.
    Tout s'emballe alors, une révolte poétique se profile.

    Un roman fabuleux, fantastique mené par une écriture sublime et musicale!


  • par (Libraire)
    24 septembre 2020

    Conseillé par Manon R, Célia et Rémy

    Tout commence dans un hôtel un peu miteux tenu par le dénommé Jésus. Les pensionnaires ont tous un point en commun : ils savent ce qu'est l'humiliation. Parce qu'ils sont trop grands, trop petits, trop gros ou trop maigres, trop ceci et trop cela. Certains sont rejetés, d'autres incompris. Et puis un jour arrive Jolene. Jolene est une femme révoltée, elle devient rapidement leader de cette drôle d'équipe, laquelle va vite attirer l'attention de la police et de la presse.
    "Requiem pour une Apache" nous plonge dans le quotidien de cet hôtel à l'image d'une cour des miracles moderne. Gilles Marchand fait vivre ses personnages avec humour mais aussi avec une grande tendresse. Une lecture au rythme entraîné d'un fabuleux jukebox, toujours avec une écriture poétique dont seul Gilles Marchand a le secret.

    Un roman Rock'n'Roll, un véritable hymne à la différence !


  • Et un de plus, un ! Un magnifique roman de Gilles Marchand. Un conte poétique et foutraque, une ode à la différence et à la juste révolte. Une utopie concrétisée dans un hôtel aux allures de cour des miracles.
    On sort de ce livre déçu de laisser Jolène et ses camarades, mais l'on se surprend à entonner ces quelques paroles des Béruriers Noirs :
    "Apache, apache
    Jeunesse rebelle et les soldats du rock
    Apache, apache
    Couteau Calme et les les Cheyennes..."


  • par (Libraire)
    28 août 2020

    Un roman poétique !

    Ce nouveau roman de Gilles Marchand est une version miniature de notre monde : des opprimés, des gens abandonnés, mais qui se révoltent pour retrouver une place dans la société. Addictif, poétique, ambitieux et terriblement réussi !


  • par (Libraire)
    26 août 2020

    Drôle, poétique, original, une pure gourmandise

    Un hôtel (ou plutôt une pension) accueillent des originaux, des marginaux, des « pas comme il faut ». Une sorte d’équilibre, de train-train quotidien s’y est installé jusqu’à l’arrivée de Jolene… La révolution est lancée : l’hôtel ainsi que ses habitants vont être sous le feu des projecteurs.
    Gilles Marchand donne ici la parole aux invisibles avec beaucoup de tendresse et d’humanité. C’est drôle, poétique, original !
    Régalez-vous, Requiem pour une apache est une pure gourmandise !


  • par (Libraire)
    9 août 2020

    La révolte des invisibles

    Jolene est une jeune femme assez discrète. Son père était peintre de la Tour Eiffel, mais aussi porté sur la bouteille. Lorsqu'il meurt, Jolene est dévastée. Elle ne sait pas quoi faire de sa vie, arrête les études, doit trouver un travail et un appartement sous les injonctions de son nouveau beau-père et de sa mère. A 17ans, sans diplôme, peu souriante, peu remarquable, elle enchaîne des petits boulots où elle n'est souvent pas rappelée. Elle finit caissière dans un supermarché. Sur le chemin de son travail il y a un café où elle s'arrête parfois. Tenu par Jésus, ce bar-hôtel-restaurant est le refuge d'une faune de personnages étranges, des doux rêveurs, des marginaux, mis au ban de la société. Jolene perd son emploi après avoir réclamé d'avoir son patronyme sur son badge, ne plus être un simple prénom. Nourrie de cette colère, elle se réfugie dans le café, menacé de fermeture par une association de voisins. Petit à petit, elle mobilise ses acolytes pour mener une révolte, celle des invisibles, des égarés, de ceux qu'on condamne au silence. Un roman vivant, vibrant, avec la douce fantaisie de Gilles Marchand !