Et la forêt brûlera sous nos pas

Jens Liljestrand

Autrement

  • par (Libraire)
    13 septembre 2022

    La seule chose que ce roman a d'exotique, ce sont les noms des personnages, qui vous rappelleront vaguement ceux des meubles IKEA ...
    Pour le reste, beaucoup de choses vous parleront forcément : un été caniculaire, des dizaines de milliers d'hectares de forêts qui brûlent, des habitants de villes et villages évacués ...
    Voilà pour le décor. Quant à l'histoire, nous croisons dans ce roman quatre personnages. Ils se connaissent, ou pas, et font face à la situation de manières très différentes. Certains sont des écologistes convaincus, d'autres sont plus sceptiques, ou s'en fichent royalement. Deux d'entre eux sont confrontés aux évacuations, les deux autres sont ancrés dans leur petit confort.
    Mais tous vont devoir affronter les éléments, les événements.
    Et au-delà de ces destins, ce qui est passionnant dans ce roman, c'est la question que l'on se pose inévitablement à la fin :
    Et moi, à leur place, je ferai(s) quoi ?
    A lire pour réfléchir.

    Laurence, libraire Charlemagne Toulon


  • par (Libraire)
    22 août 2022

    "Acclimatez-vous bordel! "

    En vacances dans leur maison de campagne suédoise, Didrik et sa famille n'ont plus le choix, la forêt brûle, il faut fuir pour se mettre à l'abri. Ils retardent leur départ, traînent un peu pour rassembler leurs affaires et au moment de démarrer réalisent que la batterie de la voiture est à plat. C'est le début d'un long périple pour fuir et où rien ne va se passer comme prévu.
    Au même moment à Stockolm, une influenceuse junkie voit son quotidien menacé. Des émeutes éclatent en réponse à la négligence de l'Etat et face à la menace des milliers de réfugiés qui affluent en grand nombre pour fuir les incendies.
    De son côté, André le fils d'une ancienne star du tennis, passe une semaine de vacances avec son père sur leur bateau loin des émeutes et conflits qui secouent la capitale et le reste du pays. André ressasse le manque de reconnaissance de son père et ce statut de loser qui ne cesse de lui coller à la peau.
    Vilja est l'ainée de la famille en fuite. A 14 ans elle semble bien plus mature que ses deux parents en perdition.

    Ces quatre personnage narrent chacun leur tour ces quelques jours où leur monde s'embrase.

    L'auteur excelle à montrer les faiblesses humaines : l'égocentrisme, la peur et l'autosatisfaction qui règnent au détriment d'une planète qui se meurt à grande vitesse. Ne fait-on pas finalement toujours passer en premier son intérêt personnel alors même que la réalité ne peut plus permettre le déni? Dans ce monde en perdition comment retrouver un peu de normalité ? Faut-il désigner des coupables ? Eviter de se remettre en cause ? La mécanique de ce récit magistral est impitoyable ; c'est sombre, bouleversant et malheureusement si proche de la réalité.
    Une lecture qui ne peut vous laissez indifférent au milieu de cet été caniculaire....


  • par (Libraire)
    18 août 2022

    Entre insécurité sanitaire et désordre écologique, l'émergence d'une conscience exacerbée dans la jeunesse suédoise

    La saison estivale bat son plein au nord du Lac Siljan en Suède, lorsqu'une famille, contrainte de fuir son lieu de villégiature pour échapper aux incendies, se trouve dispersée. Sur leur route, chacun rencontre des personnages de différentes générations qui réagissent différemment à cette situation exceptionnelle : entre inaction, impulsion, résignation, chacun interroge son passé et envisage son futur proche. Chacun interroge aussi sa place dans la famille, dans la société consumériste reposant sur le futile, le fugace et le virtuel.
    Voilà une manière bien singulière de traiter des enjeux écologiques de la planète à partir d'un microcosme suédois, pays opulent. La pandémie du COVID est dans tous les esprits, considérée comme un prologue au dérèglement climatique. Le lien est fait entre insécurité sanitaire et désordre écologique aboutissant à l'émergence d'une conscience exacerbée notamment dans la jeunesse suédoise.