Conseils de lecture

Les Éditions Noir sur Blanc

24,00
par (Libraire)
23 août 2021

Une plongée poétique et historique dans une Russie sauvage

Gnadenthal, petit village installé sur les rives droites de la Volga, abrite une communauté d'Allemands venus s'installer en Russie au XVIIIè siècle, à la demande de l'Impératrice Catherine II.
En 1920, Bach, personnage central de ce roman, est un instituteur érudit, respecté pour sa fonction et son savoir. Cependant, un jour, il est enlevé et mené de force sur la rive gauche sauvage, considérée comme maudite. Là, il fait la rencontre d'un riche Allemand, Udo-Grimm, qui lui fait une étrange proposition : apprendre le Haut-Allemand à sa fille Klara (sans jamais la regarder), dans l'optique de partir la marier dans le pays natal. Une romance naît entre Bach et Klara et ils s'installent en marge de la communauté. Par ce choix, Bach scelle son destin et se place comme témoin indirect, mais perspicace, des maux de l'Histoire.

Dans ce deuxième roman au souffle romanesque remarquable, Gouzel Iakhina nous transporte une fois de plus dans la nature sauvage et impartiale de la Russie. En suivant Bach et sa famille sur plusieurs décennies, nous découvrons un passé méconnu de la Russie et de l'Allemagne. Grand roman sur la relation filiale, l'adoption, la nature, et le détachement, Les enfants de la Volga saura vous conquérir avec toute sa poésie et sa philosophie.


19,00
par (Libraire)
17 août 2021

Petit rattrapage avant le coup d'envoi de la rentrée littéraire de cet automne 2021 : si ce roman paru en mars dernier a échappé à votre vigilance livresque, c'est le moment de vous lancer dans cette merveilleuse lecture !

Aymeric vit dans le Jura de petits boulots et d'expédients. Il a peur de s'enfermer dans un engagement professionnel ou personnel. Un jour il rencontre Florence, de 15 ans son aînée. Elle est enceinte d'un autre, il tombe amoureux d'elle. Il n'est pas le père de cet enfant, mais le devient. Pendant 10 ans, il construit une relation avec son (beau-) fils Jim et s'investit dans cette vie de famille. Un jour, le père biologique de Jim resurgit. Et la famille explose.
Les personnages de Pierric Bailly sont très touchants, leurs fêlures et leurs failles sont les nôtres. Ses décors jurassiens sont à la fois réalistes et poétiques. L'amour inconditionnel qui nait chez ce beau-père est émouvant et magnifiquement décrit.
C'est roman d'une grande honnêteté et d'une belle sensibilité sur le sentiment de paternité, la recherche d'une place dans la société et dans le cœur des autres.


18,00
par (Libraire)
3 août 2021

Une dystopie pétillante !

Pétillante par l'écriture de Julia Thévenot et l'excentricité de son univers. D'abord enchanteur (avec une magie basée sur le chant, comment peut-il en être autrement ? ), il devient rapidement tout à fait angoissant. Angoissant par ses catégories sociales fondées sur la transparence des corps (oui, oui, la transparence) ; angoissant par ses créatures blanchâtres et cafteuses à trois yeux ; angoissant par son interdiction de "chanter" ; angoissant par son obligation d'oublier le passé ... Mais le dynamisme des personnages nous ancre à Bordeterre , tout comme le besoin de découvrir les rouages de celle-ci . D'autant plus que la légèreté du texte et ses multiples traits d'esprit nous font inlassablement tourner les pages .
Pour conclure, "que la terre vous soutienne" et "que le bord vous retienne". Il vous faudra au moins ça si vous ne voulez pas rester prisonnier.ère de Bordeterre.


Helen Scales

Gallimard Jeunesse

19,95
par (Libraire)
29 juillet 2021

Magnifique plongeon dans les recoins labyrinthiques de la barrière de corail ! Accompagnés de couleurs chatoyantes qui rendent honneur à ce trésor de la nature, les textes sont aérés et complets. D'extraordinaires anecdotes se glissent entre les pages, nous présentant un monde insolite, harmonieux, fascinant qui nous laissent rêveur.se. Fermez les yeux et vous pourrez alors sentir les raies "voler" autour de vous ou entendre les détonations des pinces des crevettes-pistolets. Mais prenez garde à ne pas vous faire poursuivre par des poissons-demoiselles ou à ne pas croiser une mortelle étoile ...


Torborg Nedreaas

Cambourakis

11,00
par (Libraire)
23 juillet 2021

Un bijou de la littérature nordique!

La scène s'ouvre sur un hall de gare: un homme ne peut s'empêcher de regarder une femme qui attend avec une valise rouge. Bien que cette attitude ne soit pas la sienne, il s'approche d'elle. Soudainement elle se retourne, lui sourit, et ils partent ensemble chez lui.
Une fois arrivée dans l'appartement, la femme propose son corps ou son âme. L'homme, pris au dépourvu, lui demande son âme.
C'est alors qu'elle va lui livrer le récit bouleversant de sa vie de femme, de fille d'ouvrier, du milieu du XXème siècle.
Nous lisons docilement, tout comme le personnage qui l'écoute selon ses désirs: sans regarder l'horloge. Nous découvrons alors une femme blessée par l'amour mais surtout par la société qui a poussé tous ceux qu'elle aimait à la renier: cette même société qui l'a contrainte à s'auto-marginaliser.

"La nuit volée" est un livre prenant, poignant, et précis.
D'un côté, nous suivons le regard de l'homme qui décrit les bouleversements dans le comportement et l'apparence de la femme qu'il met en résonnance avec les tumultes de la rue.
De l'autre, la configuration en "entretien" durant lequel seul la femme parle, permet de mettre en relief toute sa psychologie, ses pensées et ses doutes.
Nous traversons une Norvège pittoresque avec des fjords et des aurores boréales qui nous font rêver. Attention tout de même à la ville et aux mines, qui sont des lieux de misères, où les rumeurs circulent vite... trop vite.

L'écriture de Torborg Nedreaas est très fine et sensuelle. Elle évoque brillamment les déviances de ces sociétés dans lesquelles les bonnes mœurs priment sur l'humain et sur la beauté. Ecrit au milieu du XXeme siècle, ce roman reste d'une justesse absolue.

Torborg Nedreaas est une autrice Norvégienne à découvrir d'urgence!