Patti Smith
EAN13
9782859208066
ISBN
978-2-85920-806-6
Éditeur
Le Castor Astral
Date de publication
Collection
Castor Music
Nombre de pages
214
Dimensions
18 x 12 x 1 cm
Poids
204 g
Langue
français
Code dewey
782.42166092
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Avec un premier album, Horses, sorti en 1975, Patti Smith est devenue « la grande prêtresse du punk ». Son influence sur le rock des années 1970 est énorme, et nombreux sont les groupes ou chanteuses à s'être réclamés d'elle : Courtney Love, Siouxsie & the Banshees, Pretenders, Sonic Youth, U2, REM, PJ Harvey, etc. Elle a dépoussiéré le rock à l'aide de textes lyriques et d'arrangements dénués de tout artifice, et elle a joué un rôle essentiel en créant le lien entre le folk blues littéraire incarné par Bob Dylan dans les années 1960, le Velvet Underground et le punk rock naissant. Sa trajectoire de chanteuse, écrivain et photographe a radicalement changé le rôle des femmes dans le rock. Issue des banlieues de Philadelphie, arrivée à New York, Patti Smith réunira la poésie et le rock en un mélange détonant. Obsédée par la figure de Rimbaud et par l'énergie scénique des Rolling Stones, elle absorbe tout ce que la vie culturelle new-yorkaise lui présente. Amante puis amie de Robert Mapplethorpe, Sam Shepard, Todd Rundgren, Tom Verlaine (du groupe Television), adoubée par William Burroughs (son voisin au Chelsea Hotel) et par Allen Ginsberg, qui l'a invitée à partager des lectures publiques avec lui, Patti Smith fascine son public par des shows où elle finit en transe. Elle mène une carrière internationale fulgurante avec son Patti Smith Group, qui n'a ni rival ni équivalent. Elle échappe de peu à la paralysie après une mauvaise chute lors d'un concert en Floride. Sa convalescence la fait renouer avec la poésie et la spiritualité, qui vont désormais orienter son oeuvre et son style de vie. La rebelle s'assagit pour de bon en 1979 : après avoir sorti son quatrième album, elle se retire de la vie musicale, quitte New York et ses excès pour fonder un foyer, à Detroit, avec Fred « Sonic » Smith, le guitariste de MC5. Mère de deux enfants, devenue prématurément veuve, elle retrouve la scène en 1995, sur l'invitation de Bob Dylan. Depuis, Patti Smith a repris son combat artistique, en multipliant les engagements humanitaires (contre la guerre, pour la libération du Tibet, pour la lutte contre le sida), entre deux disques ou deux recueils de poésie. Depuis les sixties et les années 1970, où elle a marié la poésie Beat avec le garage rock, elle a traversé les décennies en s'assurant un public plurigénérationnel. Pour sa carrière remarquable et son parcours exceptionnel, Patti Smith s'est vu décerner à Paris le titre de Commandeur des Arts et des Lettres. Considérée comme sa patrie d'adoption en raison des goûts littéraires de la « poétesse du rock », la France a accueilli en mars 2008 une exposition-rétrospective de sa carrière protéiforme (chant, poésie, photographie) intitulée Land 250, à la Fondation Cartier (Paris). Une presse impressionnante (couverture de plusieurs magazines, dossiers de plusieurs pages, port-folios, etc.) a salué cet événement. Les concerts « Carte blanche » qu'elle a donnés à cette occasion ont tous été pris d'assaut. La même année, un film documentaire lui est consacré, Dream of Life, de Steven Sebring (avec les participations d'Allen Ginsberg, Philip Glass, Michael Stipe, Tom Verlaine, Flea, etc.), présenté au Festival de Berlin et primé au Festival de Sundance. Celui-ci a déjà été multidiffusé en 2009 sur différentes chaînes de télévision françaises et a été édité en DVD (Idéale Audience, 2008). Patti Smith, figure atypique, marginale et attachante, n'a curieusement eu droit qu'à deux biographies américaines, aujourd'hui épuisées. Ce livre est la toute première biographie en français à lui être consacrée. Née en 1978, JENNIFER LESIEUR est journaliste au quotidien Métro, en charge des pages culturelles. Elle est notamment l'auteur de Jack London (Tallandier) - livre pour lequel l'Académie Goncourt lui a décerné sa Bourse de la biographie 2008 -, ainsi que de deux monographies musicales, Air et Massive Attack (Music Book). Les éditions Grasset publieront en janvier 2010 sa monographie consacrée à l'aviatrice Amelia Earhart.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jennifer Lesieur