Dites-lui que je l'aime
EAN13
9782246813958
ISBN
978-2-246-81395-8
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
162
Dimensions
21 x 13 x 1 cm
Poids
186 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

«  L’autre jour, ma fille m’a demandé si on pourrait te voir quand tu ne seras plus morte. Elle est encore petite, tu sais, alors elle a insisté - et pourquoi ton cœur s’est arrêté, et pourquoi tu es morte dans ta salle de bain... Mourir à 33 ans, elle ne comprend pas, et elle a peut-être senti dans ma réponse mon aversion à parler de toi, à penser à toi. J’avais tout emmuré mais te revoilà sans cesse…  »
 
Il aura fallu trente ans pour que Clémentine Autain écrive sur sa mère, la comédienne Dominique Laffin, morte en 1985. Clémentine en avait 12 et déjà un long et douloureux chemin avec cette mère en souffrance, égarée, incapable de prendre soin de sa fille. Clémentine Autain s’est construite en fermant la porte aux souvenirs, en opposition avec cette mère dont, petite fille, elle avait parfois dû s’occuper comme d’un enfant. Aujourd’hui, elle n’occulte rien, dit avec justesse le parcours tragique d’une femme radieuse et brûlée, passionnée de vie, actrice magistrale, féministe engagée mais dévorée par ses angoisses et prise au piège d’une liberté dangereuse.
Dites-lui que je l’aime  : dans ce récit poignant dont le titre rappelle le film éponyme, Clémentine Autain rend justice à une figure oubliée des uns, culte pour les autres. Elle retrouve ce qu’elle lui doit, son féminisme, sa propre maternité peut-être. Et malgré l’âpreté des souvenirs, elle écrit un récit d’une grande douceur, une lumineuse lettre d’amour.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Vendredi 19 avril de 17h30 à 19h30
Le , L'Intranquille

C'est avec un immense plaisir que nous accueillerons sous la coupole de l'Intranquille le vendredi 19 avril dès 17h30, Clémentine Autain. Ce sera pour nous l'occasion d'échanger avec elle autour de son émouvant ouvrage paru aux Editions Grasset "Dites-lui que je l'aime". Clémentine Autain reviendra sur la disparition de sa mère, Dominique Laffin, survenue alors qu'elle n'avait que 12 ans. Elle raconte la personnalité de cette actrice talentueuse, féministe engagée mais en proie à une souffrance intime et incapable de s'occuper de sa fille. Elle témoigne de ce qu'elle lui doit, par-delà des souvenirs douloureux.

la rencontre sera suivie d'un moment de dédicace.