Balance ta cape, Journal d'une heroïne du quotidien qui ne veut plus courir (après sa vie)
Éditeur
Solar
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Balance ta cape

Journal d'une heroïne du quotidien qui ne veut plus courir (après sa vie)

Solar

Offres

  • AideEAN13 : 9782263162992
    • Fichier EPUB à mise en page fixe, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    10.99

Autre version disponible

Après le succès de Celle qui a dit fuck.
Moi, c'est Alice. Maman, working girl, épouse, sœur, copine, GO (grincheuse organisatrice), taxi, infirmière, mouchoir géant... Ma vie ressemble à celle d'une super woman, les strass, les paillettes et la reconnaissance en moins. Telle une funambule sur le fil de la vie, j'essaye de trouver l'équilibre entre mon boulot (aussi éprouvant qu'un épisode de Game of Thrones), mes filles, que j'aime plus que tout au monde (surtout le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi, quand elles sont à l'école), et mon couple, qui tente de rester soudé dans l'adversité (par exemple, un cri d'enfant à 3 heures du matin...). Tout cela sans perdre de vue l'essentiel : ne pas m'oublier complètement dans ce tourbillon de la vie et ne pas laisser ma to-do list avoir ma peau (#matodolistestuneconnasse). Celles qui savent... savent.
Car non, je ne suis pas seule ! Avec une fine équipe d'héroïnes du quotidien, on est passées à l'action : on a décidé de mettre notre cape au placard et d'alléger notre quotidien ! D'arrêter de vouloir faire toujours mieux, toujours plus, souvent trop. De ne plus courir après notre vie, au risque de passer à côté. De choisir nos combats et de célébrer nos victoires. Parce qu'on fait comme on peut, et c'est déjà ÉNORME !
À nous toutes...
Celles qui courent et ne s'arrêtent jamais (sauf pour un apéro).
Celles qui soignent et consolent sans rien attendre en retour, ou presque.
Celles qui sont géniales mais ont tendance à l'oublier.
Celles qui ont le droit de lâcher leur cape pour vivre (enfin) leur vie !
S'identifier pour envoyer des commentaires.