Au-dessus de la mêlée
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Au-dessus de la mêlée

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374638065
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    1.99
**Romain Rolland** (1866-1944)

"Un grand peuple assailli par la guerre n’a pas seulement ses frontières à
défendre : il a aussi sa raison. Il lui faut la sauver des hallucinations, des
injustices, des sottises, que le fléau déchaîne. À chacun son office : aux
armées, de garder le sol de la patrie. Aux hommes de pensée, de défendre sa
pensée. S’ils la mettent au service des passions de leur peuple, il se peut
qu’ils en soient d’utiles instruments ; mais ils risquent de trahir l’esprit,
qui n’est pas la moindre part du patrimoine de ce peuple. Un jour, l’histoire
fera le compte de chacune des nations en guerre ; elle pèsera leur somme
d’erreurs, de mensonges et de folies haineuses. Tâchons que devant elle la
nôtre soit légère !

On apprend à l’enfant l’Évangile de Jésus et l’idéal chrétien. Tout, dans
l’éducation qu’il reçoit à l’école, est fait pour stimuler en lui la
compréhension intellectuelle de la grande famille humaine. L’enseignement
classique lui fait voir, par delà les différences de races, les racines et le
tronc communs de notre civilisation. L’art lui fait aimer les sources
profondes du génie des peuples. La science lui impose la foi dans l’unité de
la raison. Le grand mouvement social qui renouvelle le monde lui montre autour
de lui l’effort organisé des classes travailleuses pour s’unir en des espoirs
et des luttes qui brisent les barrières des nations. Les plus lumineux génies
de la terre chantent, comme Walt Whitman et Tolstoï, la fraternité universelle
dans la joie ou la souffrance, ou, comme nos esprits latins percent de leur
critique les préjugés de haine et d’ignorance qui séparent les individus et
les peuples."

Recueil de chroniques et de lettres.

Au début de la première guerre mondiale, Romain Rolland, le chantre du
pacifisme, invite ses congénères à prendre de la hauteur afin de comprendre
que cette guerre est un véritable désastre...

Le texte "Au-dessus de la mêlée" fut l'un des plus célèbres manifestes
pacifistes de la guerre 14/18 et déchaîna la haine et la violence contre son
auteur.
S'identifier pour envoyer des commentaires.