Amour de lecteur, Desnos, Dhainaut, Jaccottet, Jouanard, Kijno, Ponge, Prévert, Quignard, Richard, Sarraute
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
Objet
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Amour de lecteur

Desnos, Dhainaut, Jaccottet, Jouanard, Kijno, Ponge, Prévert, Quignard, Richard, Sarraute

Presses Universitaires du Septentrion

Objet

Offres

  • AideEAN13 : 9782757426647
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99

Autre version disponible

Pour évoquer la richesse infinie des significations d’une œuvre, Borges aime à
rappeler Scot Erigène, qui les compare à la magique irisation des plumes du
paon. J’aurais souhaité, Amour de lecteur, que ce livre ressemblât à ce
plumage quasi fabuleux. Ton œil exercé aurait pu y discerner la cruelle
couleur du sang qui coule des plaies de Prévert, le rose de la pierre romaine
qui dore les textes de Ponge, le vert de l’herbe qui jamais ne flétrit dans
l’œuvre de Jaccottet, le jaune substantiel qui colore les livres de Quignard
ou encore l’éclat stellaire d’une peau qui sert de guide à Desnos égaré dans
ses nuits, – sans compter toutes les couleurs que Kijno rassemble, et qui,
pour la plupart, nous sont inconnues : elles n’existent que sur ses toiles. À
cette image trop chatoyante des plumes de l’oiseau de Junon ou de l’écharpe
d’iris, je préfère pourtant celle plus prosaïque des diaprures que provoque
l’essence répandue dans les flaques des caniveaux, et dont s’émerveille un
gamin planté là sur le trottoir. Le voilà de nouveau, cet enfant, dont on me
fait remarquer qu’il s’obstine à revenir dans ce livre, de chapitre en
chapitre. Je n’avais pas prévu qu’il serait là. Sa présence, je ne me
l’explique pas. Sauf à supposer qu’il n’est que l’ombre portée du lecteur
incliné sur ces pages, persuadé comme je le suis, que c’est cet enfant qui lit
depuis toujours à travers nous, quelque âgé que l’on soit, avec la même
émotion, la même fascination qu’il éprouvait à regarder les flaques d’eau
grise enluminées.
S'identifier pour envoyer des commentaires.