Mes Prisons
EAN13
9782742778119
ISBN
978-2-7427-7811-9
Éditeur
Actes Sud
Date de publication
Collection
Romans, Nouvelles
Nombre de pages
288
Dimensions
27 x 11,5 x 2 cm
Poids
265 g
Langue
français
Langue d'origine
russe
Code dewey
365.45
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Edouard Limonov, l'auteur du génial «Le poète russe préfère les grands nègres», fondateur en Russie du Parti national-bolchevique, n'est redevenu fréquentable qu'après son arrestation en 2001, son séjour en prison et son ralliement à Garry Kasparov dans le forum L'Autre Russie. Anna Politkovskaïa, la journaliste assassinée, reconnaissait aux natsbols, les jeunes du mouvement, le courage d'aller jusqu'au bout de leurs convictions dans leur opposition au pouvoir en place.
Malgré ses activités politiques, Edouard Limonov n'a jamais cessé d'écrire, et l'écrivain russe qu'il est ne pouvait rater l'occasion de raconter ses prisons, un genre littéraire à part entière depuis Dostoïevski.
D'avril 2001 à juin 2003, «Mes Prisons» relate, au fil de la plume, sa vie quotidienne en milieu carcéral. Au départ, c'est le FSB (ex-KGB) qui s'occupe de lui à Moscou, puis il est expédié en province à Saratov où aura lieu le procès. S'il se revendique avec ses amis comme « révolutionnaire », les prisonniers qu'il rencontre, à l'exception de Tchétchènes, sont des droit commun, des assassins, des voleurs, des délinquants sexuels, des pauvres gens... « La prison, c'est le domaine du gros plan. Tout y est proche et forcément exagéré. » Au bout du compte cet homme à la « vitalité de chat », ce « raté lumineux », nous montre l'envers du décor de la Russie de Poutine, une Russie dont la population carcérale approche le million.

«Edouard Limonov, né en 1943, a été forcé à l'exil à l'époque de Brejnev. D'abord aux Etats-Unis, puis en France, il commence une carrière d' « écrivain tapageur » avec »Le poète russe préfère les grands nègres« (1980). Auteur prolixe, abondamment traduit en France, il part en Serbie avant de regagner la Russie où très vite il s'opposa au pouvoir en place, ralliant à lui la jeunesse radicale.»
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Èduard Veniaminovič Limonov
Plus d'informations sur Antonina Roubichou-Stretz