François-Régis SIRJACQ (Libraire)

Dernier commentaire

22,90
22 mars 2021

Quel plaisir de retrouver ces membres traversant les années 60-70-80…

Il y a 12 ans, l’auteur nous proposait « le club des incorrigibles optimistes », ce club qui se réunissait au Balto, un bistrot près de Denfert Rochereau. Nous découvrions, alors, la chronique mélancolique d’une jeunesse traversant l’après- guerre, à l’écoute du rock n’roll : on y croisait les réfugiés d’Europe de l’Est, les tontons pied-noir, Sartre, Kessel…nous les retrouvons donc là où ils étaient : nous sommes en 1964, et nous allons accompagner Michel et Franck, les deux frères, Igor, Cécile et tant d’autres : nous allons assister à l’édification de l’Algérie de Boumediene, nous vivrons dans un kibboutz près de Tel Aviv, on empruntera le transsibérien, on traversera l’Oural….
Quel plaisir de retrouver ces membres traversant les années 60-70-80…ces années qui ont vu s’écrouler les grandes illusions politiques du xx° siècle.