Corine F.

SAUVAGES

Thierry Magnier

par (Libraire)
29 décembre 2018

Tuer l'indien dans l'enfant

Derrière son écriture aux accents d'un thriller haletant, Nathalie Bernard nous offre un roman poignant et captivant qui dénonce ces pensionnats autochtones, véritables prisons infernales qui ont existé au Québec jusqu'en 1990 où des milliers d'enfants ont été enfermés et brutalement arrachés à leur culture indienne.
Le héro de "Sauvages" est l'un de ces enfants, il s'appelle Jonas ou plutôt Numéro 5. Il vient d'avoir 16 ans, ce qui signifie qu'il n'a plus que "deux mois, soixante jours, mille quatre cent quarante heures" à tenir au pensionnat du Bois Vert avant de retrouver sa liberté et surtout ses racines. Mais en attendant il ne doit pas craquer et doit continuer à être ce qu'ils lui demandent d'être, ne plus parler "algonguin" mais français, ne plus être un indien....mais un "simple numéro obéissant, productif et discipliné".
Nous suivons donc dans un premier temps Jonas dans son quotidien de privation, de cruauté, de mépris et de maltraitances de la part des bonnes sœurs et des prêtres, jusqu'à ce qu'un évènement dramatique commis par l'un d'eux force Jonas à fuir avec un camarade...l'irréparable est commis....
Commence alors le deuxième temps; une course folle dans la forêt épaisse et sauvage du Québec, une véritable chasse à l'homme dont Jonas est la cible....
On ne peut qu'être en total communion avec lui.
Une qualité d'écriture remarquable
Un roman émouvant et éprouvant qui prend aux tripes!

Le renard et la couronne

Yann Fastier

Talents hauts

par (Libraire)
21 décembre 2018

Comme un conte merveilleux

Roman d'aventures captivant qui mêle à la fois la quête initiatique, les complots, les instigations politiques, le roman historique, l'amour et l'amitié.
On suit l'histoire d'Ana qui doit fuir sa Dalmatie natale après la mort de sa grand mère. Elle n'a que 10 ans, se retrouve orpheline, livrée à elle même, elle apprend à voler et intègre une bande d'enfants des rues menée par la fascinante et mystérieuse Dunja. Sans le sou et affamés, ces enfants tentent de survivre au plus froid des hivers...
Des tensions et disputes au sein du groupe la pousse à partir et ses pas rencontrent ceux de Monsieur Roland un naturaliste français qui va se prendre d'affection pour elle et décide de l'adopter.
Ana passe de petite fille des rues courageuse, intelligente et attachante à fille de bonne famille, la fragilité en plus. Puis elle se retrouve victime d'attentats, finit en prison, s'échappe, conspire contre la politique...de nouveau aux côtés de Dunja, protectrice, amoureuse et porteuse du secret concernant Ana...
On suit avec passion les aventures d'Ana qui s'enchainent frénétiquement dans la misère et le froid, dans le calme et l'affection, dans la trahison et le complot et enfin dans les dangers mortels...
Roman passionnant, autant dans le fond que dans la forme, le tout porté par un zest de fantaisie et une écriture riche et soignée.

LA TETE SOUS L'EAU
par (Libraire)
19 décembre 2018

Retour de l'enfer

Après "Je vais bien ne t'en fais pas" Olivier Adam replonge le lecteur dans le terrible drame de la disparition d'un enfant.
Sauf que dans ce roman à l'intrigue hautement psychologique, Léa est retrouvée vivante et pour ses parents et son frère Antoine, son retour ne marque pas la fin du cauchemar. Léa revient de l'enfer...
Que s'est-il passé? Où était-elle? Que cache l'adolescente derrière ses douleurs? La famille, fracassée par cette disparition et impuissante face à ce drame qui les ronge, pourra t-elle se reconstruire?
C'est Antoine qui raconte cette douleur, cette détresse, ce chagrin
"On crève tous la bouche ouverte. Et j'ai vécu des pires scènes d'horreur. J'ai vu mes parents hurler, pleurer, se cogner la tête contre les murs, devenir complètement hystériques. Je les ai vu détruits. En pièces. Se débattant et étouffant comme des bêtes éventrées vives..."
Un récit poignant au rythme d'une mer rageuse et omniprésente!!

COEUR BATTANT
par (Libraire)
7 novembre 2018

En plein coeur

Ils sont cinq, cinq "suicidants", cinq "hors-la-vie" à se retrouver dans une clinique psychiatrique.
Il y a Alex, 17 ans, broyé par la mort de sa mère, il ne veut plus aimer et veut "abattre" son cœur.
Il y a la belle et cynique Alice, enfermée dans un hiver douloureux.
Il y a aussi Victor, un ado candide et généreux empêtré dans son gros corps; Jacopo le milliardaire râleur et malheureux, Colette, une vieille dame espiègle qui ne pense qu'à rejoindre son mari, pour qui "la vie est une chienne qu'on ne peut pas tenir en laisse"...
Estimant tous que la vie "est longue à crever" et qu'elle est "un poison dont le seul antidote est la mort", ils décident de s'évader en Normandie dans le manoir de Jacopo pour se jeter tous ensemble d'une falaise.
Mais la route va leur réserver plusieurs surprises, suffisamment pour que Alex se demande si finalement la vie n'en vaut pas la douleur...
" Le temps peut tout saloper; trouver son grand amour c'est l'aurore qui te promet le jour pour éclipser la nuit."
Une plume lumineuse, des personnages attachants, des dialogues géniaux.
Un roman plein d'espoir sur le combat contre la douleur, sur l'amour et l'amitié.
Un hymne à la vie!
Une petite pépite!

Nos vies en mille morceaux
par (Libraire)
30 octobre 2018

Comment reprendre goût à la vie quand on a tout perdu...

"Il n'y a que nous deux maintenant, Griff, j'ai murmuré. Juste nous deux. Je te promets que je serai fort et que je vais te sortir de là..."

Victimes d'un terrible accident de voiture de retour de vacances, Griff et Dylan se retrouvent orphelins et doivent affronter la perte de leurs parents.
Les deux frères sont d'abord recueillis par la principale de leur collège qui met tout en œuvre pour rendre leur vie plus supportable. Puis c'est leur tante du pays de Galle qui les prendra en charge...
Leur blessure est profonde, une énorme tristesse les envahit; seul la musique, la poésie, les animaux et le temps qui s'égrène permettent d’alléger leur peine...
Roman bouleversant qui plonge le lecteur dans la douloureuse expérience du deuil.
Le temps passe, Griff rencontre de nouvelles personnes et c'est le moment pour Dylan qui veillait sur son frère de se retirer sur la pointe des pieds...passage hyper troublant et touchant de l'histoire.
Magnifique roman émouvant et lumineux!