Corine F.

L'élan ewenki

Blackcrane - Jiu'er

Rue du Monde

18,50
par (Libraire)
23 février 2019

Élan d'émotion venu de Chine

Ce conte nous plonge au cœur des montagnes du massif du Grand Khingan, en Chine, chez le peuple des Ewenkis. Un vieux chasseur va - un peu malgré lui - adopter un élan encore bébé. Nous allons voir la relation entre ces deux êtres naître et évoluer tandis que l'élan grandit.
Cette histoire entre deux personnages tendres, entre vieillesse et jeunesse, est extrêmement touchante. Elle est portée par des illustrations sublimes, aux couleurs douces des forêts de Mongolie intérieure.
Cet album plaira autant aux adultes qu'aux enfants, tant les uns sont subjugués par les décors, émus par les personnages, et les autres rêveront à de belles amitiés entre l'homme et l'animal.

Engrenages et sortilèges
par (Libraire)
21 février 2019

Complot et révolution : au coeur d'une aventure magique et mécanique

Grise, une jeune mécanicienne et Cyrus, magicien, étudient à l'Académie des Sciences Occultes et Mécaniques. Ils se détestent, mais ils vont échapper ensemble à une tentative d'enlèvement. Ils vont alors découvrir qu'ils ne peuvent faire confiance que l'un à l'autre... Et peut-être aux malfrats qui vivent dans les Rets, qui leur offrent protection. Leurs dons respectifs vont être nécessaires pour déjouer le complot qui tourne autour d'eux.

Le lecteur s'immerge dans l'univers créé par l'auteur, entre steampunk et fantasy. D'autant plus qu'il fait écho à notre monde : en effet on trouve dans ce roman une puissante critique de la société inégalitaire. Cette critique est portée par de fascinants personnages : l'Arachnide et son aura mythique, Quint le tendre insolent, Lieber le révolutionnaire et tous les autres. Les péripéties se succèdent et on n'est pas à l'abri de rire ou de s'émouvoir.

SAUVAGES

Thierry Magnier

14,50
par (Libraire)
29 décembre 2018

Tuer l'indien dans l'enfant

Derrière son écriture aux accents d'un thriller haletant, Nathalie Bernard nous offre un roman poignant et captivant qui dénonce ces pensionnats autochtones, véritables prisons infernales qui ont existé au Québec jusqu'en 1990 où des milliers d'enfants ont été enfermés et brutalement arrachés à leur culture indienne.
Le héro de "Sauvages" est l'un de ces enfants, il s'appelle Jonas ou plutôt Numéro 5. Il vient d'avoir 16 ans, ce qui signifie qu'il n'a plus que "deux mois, soixante jours, mille quatre cent quarante heures" à tenir au pensionnat du Bois Vert avant de retrouver sa liberté et surtout ses racines. Mais en attendant il ne doit pas craquer et doit continuer à être ce qu'ils lui demandent d'être, ne plus parler "algonguin" mais français, ne plus être un indien....mais un "simple numéro obéissant, productif et discipliné".
Nous suivons donc dans un premier temps Jonas dans son quotidien de privation, de cruauté, de mépris et de maltraitances de la part des bonnes sœurs et des prêtres, jusqu'à ce qu'un évènement dramatique commis par l'un d'eux force Jonas à fuir avec un camarade...l'irréparable est commis....
Commence alors le deuxième temps; une course folle dans la forêt épaisse et sauvage du Québec, une véritable chasse à l'homme dont Jonas est la cible....
On ne peut qu'être en total communion avec lui.
Une qualité d'écriture remarquable
Un roman émouvant et éprouvant qui prend aux tripes!

Le renard et la couronne

Yann Fastier

Talents hauts

16,00
par (Libraire)
21 décembre 2018

Comme un conte merveilleux

Roman d'aventures captivant qui mêle à la fois la quête initiatique, les complots, les instigations politiques, le roman historique, l'amour et l'amitié.
On suit l'histoire d'Ana qui doit fuir sa Dalmatie natale après la mort de sa grand mère. Elle n'a que 10 ans, se retrouve orpheline, livrée à elle même, elle apprend à voler et intègre une bande d'enfants des rues menée par la fascinante et mystérieuse Dunja. Sans le sou et affamés, ces enfants tentent de survivre au plus froid des hivers...
Des tensions et disputes au sein du groupe la pousse à partir et ses pas rencontrent ceux de Monsieur Roland un naturaliste français qui va se prendre d'affection pour elle et décide de l'adopter.
Ana passe de petite fille des rues courageuse, intelligente et attachante à fille de bonne famille, la fragilité en plus. Puis elle se retrouve victime d'attentats, finit en prison, s'échappe, conspire contre la politique...de nouveau aux côtés de Dunja, protectrice, amoureuse et porteuse du secret concernant Ana...
On suit avec passion les aventures d'Ana qui s'enchainent frénétiquement dans la misère et le froid, dans le calme et l'affection, dans la trahison et le complot et enfin dans les dangers mortels...
Roman passionnant, autant dans le fond que dans la forme, le tout porté par un zest de fantaisie et une écriture riche et soignée.

La tête sous l'eau
16,00
par (Libraire)
19 décembre 2018

Retour de l'enfer

Après "Je vais bien ne t'en fais pas" Olivier Adam replonge le lecteur dans le terrible drame de la disparition d'un enfant.
Sauf que dans ce roman à l'intrigue hautement psychologique, Léa est retrouvée vivante et pour ses parents et son frère Antoine, son retour ne marque pas la fin du cauchemar. Léa revient de l'enfer...
Que s'est-il passé? Où était-elle? Que cache l'adolescente derrière ses douleurs? La famille, fracassée par cette disparition et impuissante face à ce drame qui les ronge, pourra t-elle se reconstruire?
C'est Antoine qui raconte cette douleur, cette détresse, ce chagrin
"On crève tous la bouche ouverte. Et j'ai vécu des pires scènes d'horreur. J'ai vu mes parents hurler, pleurer, se cogner la tête contre les murs, devenir complètement hystériques. Je les ai vu détruits. En pièces. Se débattant et étouffant comme des bêtes éventrées vives..."
Un récit poignant au rythme d'une mer rageuse et omniprésente!!