Mathilde A.

Lola, à la folie
par (Libraire)
24 mars 2021

Ce matin je suis aux côtés d'Alexandre Chardin et son personnage Jacques, jeune collégien touchant pris dans les tourmentes de sa première histoire d’amour (le tabou pour un collégien!), la crise d’adolescence de sa grande sœur, l’éloignement de son seul ami, les « chiches » qui ne sont plus aussi drôles qu’avant et tout ces petits changements qui lui font voir son enfance s’évaporer. Ce court roman est doux, fluide et évoque le passage à l’adolescence avec finesse et humour. Je valide!

La ville sans vent
par (Libraire)
24 mars 2021

Complètement plongée dans cette fourmilière un peu tarabiscotée qu’est Hyperborée, j'ai adoré partir à la découverte de celle-ci avec le personnage d’Arka, adolescente pleine de ressources et d’enthousiasme et Lastyanax, jeune homme taciturne mais aussi tenace qu'audacieux. Pourtant, je ne saurais comment résumer l’intrigue prenante qui tisse sa toile fil par fil et les rencontres variées à travers les pages et les trajets à dos de tortues sur les canaux de cette cité au dôme protecteur et cette magie ambiante qu’on a absolument envie de découvrir et cette narration légère à l’humour discret et tous ces petits détails qui m'ont fait devenir prisonnière d’Hyperborée ...

Bande de poètes

Alexandre Chardin

Casterman

10,90
par (Libraire)
22 mars 2021

Un roman fait de vers et de rimes il fallait oser,
Le génie d'Alexandre Chardin a encore frappé !
Voici donc quatre jeunes ados désorienté.e.s
Qui vont faire de leur mieux pour outrepasser
Les préjugés et limites de leurs mondes étriqués.

Les lecteur.rice.s voient leurs pensées bouleversées
Par toutes ces émotions ô combien rythmées.
Et c'est avec plaisir qu'ils.elles se laissent absorber
Par la poésie de ce récit parfaitement singulier.

Mon amie la licorne
14,00
par (Libraire)
16 février 2021

Petite pépite jeunesse que cette histoire de licornes !
N'ayant absolument rien en commun avec ce qu'on a l'habitude de voir, c'est un récit d’une amitié empreinte de pureté enfantine qui nous emmène dans des paysages celtes pleins de chimères.
Ce sont des illustrations faites de courbes crayonnées et de teintes oniriques.
C’est une lecture dont la douceur perdure bien après qu’on ait tourné la dernière page.
Bref, c'est un gros coup de cœur

Si tu vois le wendigo
par (Libraire)
16 février 2021

Un roman comme des confidences lourdes de trop vieux secrets

David, le narrateur, nous raconte cet été de 1959 qui a bouleversé son quotidien de jeune Américain à la vie si commune.
Ses propos pleins de justesse, son récit tellement fluide nous emmènent dans cette banlieue des années 50, où David s’est retrouvé ballotté entre les mystères des adultes, les dérives d’un amour transi et la mission que lui ont confiée des forces mystiques. Au fur et à mesure des pages se matérialise à nos côtés cet homme qui semble avoir toujours fait de son mieux et pour lequel on développe une réelle sympathie.
Un homme dont on boit les paroles et à qui on a envie de demander « Et après? » .