Conseils de lecture

Miss Islande
20,50
par (Libraire)
23 septembre 2019

Des paysages en plein changement, des volcans en éruption, et un magnifique livre sur la l'affirmation de soi et la création!

En 1963, Hekla, dans sa vingtaine, décide de partir à Reykjavik pour écrire et se faire publier. Tout le monde peine à voir le talent qui se cache derrière sa beauté: on lui propose sans cesse de mieux gagner sa vie en participant à Miss Islande. Elle cherche sa place, tout comme ses amis, enfermés dans des cases trop petites pour eux.
"Miss Islande" est un récit d'initiation lumineux abordant avec la plume merveilleuse que l'on connait à Audur Ava Olafsdottir, des thèmes tels que le féminisme ou encore le courage d'être soi, avec, en fond, les volcans qui grondent...


MON TERRITOIRE
23,00
par (Libraire)
23 septembre 2019

Addictif!

Harley McKenna a vu sa mère mourir dans une explosion criminelle lorsqu'elle avait 8 ans. Une semaine plus tard, elle voit son père torturer et tuer un autre homme. Elle découvre alors que sa famille n'a jamais été ce qu'elle pensait être: un petit havre de paix.

Duke McKenna, son père, est en réalité un baron de la drogue, craint et respecté. Harley apprend à vivre selon les préceptes de son père qui sont: violence, violence, violence. Et si ça ne marche pas? Impossible, la violence est la réponse à tout. Comme il est prévu qu'elle lui succède à sa mort, il veut s'assurer qu'elle fera honneur au Nom.

Sa mère dirigeait Le Ruby, une maison d'accueil pour les femmes victimes de violences conjugales ou dépendantes de différents types de drogues. Ces femmes sont appelées les Rubinettes et bénéficient de la protection du nom McKenna.

Nous allons suivre Harley à 23 ans, lorsqu'elle met en place un plan, prête à tout faire exploser. Puis, grâce un jeu d'alternances très bien vu, Tess Sharpe nous transporte dans le passé de Harley.

Une lecture addictive, compulsive, un personnage que l'on ne veut pas quitter!


Le Ghetto intérieur
18,00
par (Libraire)
23 septembre 2019

Vaincre le silence

Ce texte est une pépite ! Le ghetto intérieur, c'est surtout la culpabilité qui va pousser Vicente au silence. Parce que l'horreur nazie n'a pas de mots. Parce que parfois on a l'impression que si on ne dit pas les choses, elles n'existent pas. C'est un roman délicat et émouvant sur la famille, l'exil et l'identité. Une lecture émouvante, indispensable.


La Chaleur
15,00
par (Libraire)
23 septembre 2019

Résistance au bonheur

Un premier roman impeccable, bien construit et sobrement écrit. On y parle de la culpabilité et des premiers émois de l'adolescence. On y ressent l'obligation au bonheur comme une intrusion assez violente et réaliste. La chaleur est à la fois de l'angoisse poisseuse et une promesse sensuelle. Très prometteur !


Avant que j'oublie
14,00
par (Libraire)
23 septembre 2019

Inventaire d'un père

Entre tragique et cocasse, Anne Pauly fait le récit du deuil de son père, un homme tendre et dur, poète et fou, auquel elle rend hommage avec lucidité et dérision. Son "père carcasse", son "roi misanthrope" comme elle dit,
n'est pas un homme tout blanc, loin de là. Il est alcoolique, brutal, à la marge. Mais dans l'inventaire de ses affaires, dans la rencontre avec ses souvenirs, elle le réhabilite, le redécouvre, se découvre elle-même.
Prêts à pleurer à souriant ? Laissez-vous toucher par la lecture du meilleur premier roman de cette rentrée !